Des conseils pour investir dans l’immobilier

Investir dans l’immobilier est une décision délicate qui doit être mûrement réfléchie. Il y a de nombreux pièges à éviter et aussi de bonnes stratégies à connaitre pour tirer profit de son placement. En 2017, la tendance est marquée par une baisse des prix. Est-ce donc le bon moment de se lancer ? Avant de s’embarquer dans une telle aventure, il est important de savoir traduire l’évolution des prix, de chercher le meilleur produit et d’investir non dans le but de faire une coquette plus-value mais de générer un revenu pérenne.

Est-ce le bon moment pour investir ?

En 2017, l’immobilier est victime d’une déflation notoire, c’est à dire une baisse durable du niveau général des prix. Les prévisions des spécialistes démontrent une tendance à la baisse pour le marché immobilier en France. Si l’investisseur désire faire fortune rapidement et avec facilité, ce n’est peut-être pas dans l’hexagone qu’il devra faire son placement. La baisse des taux d’intérêt, la flexibilité des conditions d’octroi de prêt immobilier par les banques, les durées de remboursement plus longues expliquent l’attractivité des prix durant les 20 dernières années. Pour les années à venir, l’investisseur est contraint d’investir dans un bien immobilier qui lui assurera une rente pérenne. C’est le seul moyen d’optimiser la rentabilité de son investissement locatif.

Chercher un rendement locatif optimal

Pour tirer le maximum de son investissement locatif sur un marché où les prix tendent à baisser, l’investisseur doit alors chercher la rentabilité maximale avec son bien de location. Pour pérenniser son investissement, le rendement minimum doit être supérieur à 7% ou 9% s’il s’agit d’une résidence et d’environ 10% s’il s’agit d’un immobilier à usage commercial. Pour augmenter ses chances d’être rentable, il faut également s’intéresser aux nouvelles demandes et nouveaux besoins des locataires. Actuellement, les maisons et les appartements respectant les réglementations thermiques RT 2012 et RT 2020 sont valorisés sur le marché. Les locataires cherchant à baisser leurs factures finiront tous par choisir ce type de bien qui leur assure une baisse significative de leur consommation énergétique.

Investir dans de l’ancien avec des travaux

Certes, l’investissement dans l’immobilier neuf, présente de multiples avantages pour ne citer que la réduction d’impôts. De nombreux investisseurs refusent alors de voir les bons côtés d’investir dans l’ancien, puisqu’ils appréhendent des travaux de rénovation coûteux. Ils ont tort, car en 2017, c’est peut-être la meilleure stratégie s’ils souhaitent se lancer dans l’investissement locatif. Investir dans l’ancien peut se révéler bénéfique, surtout si l’on veut acheter moins cher et si l’on est prêt à réaliser quelques travaux. Ce genre de bien attire d’ailleurs moins d’acheteurs, ce qui explique souvent l’attractivité de son prix. Avant de se lancer, il faut cependant réfléchir sur sa capacité budgétaire à financer des travaux de remise aux normes qui sont indispensables avant la mise en location du bien. En effet, le bien doit répondre aux besoins principaux des locataires afin de leur assurer confort et sécurité. L’installation du chauffage, l’isolation, l’électricité doivent alors répondre aux normes. Il faut également penser à l’agencement de l’espace et à la décoration qui doit être au goût du jour.